Bienvenue sur le site officiel de Font-Romeu Odeillo Via située dans les Pyrénées Orientales (66). 
Retrouvez toute l’information sur la commune et sur l’ensemble des services utiles aux romeufontains et à leurs visiteurs.

Expo les « Poilus de Cerdagne » et 3 Conférences samedi 10 novembre au Musée de Cerdagne

10 nobembreDans le cadre des commémorations du centenaire de l’armistice de 1918, l'association "Les Amis du Musée de Cerdagne" vous invite le samedi 10 novembre à partir de 14 heures au Musée de Cerdagne, ferme de Cal Mateu à Sainte Léocadie, pour une visite commentée de l’exposition « Poilus de Cerdagne ». La visite sera suivie par une série de trois conférences à la salle de la Bergerie (commune de Sainte Léocadie) à partir de 15 heures.

Les grèves de 1917 vues depuis la Cerdagne par M. Jean-Louis Blanchon
Même si nous sommes loin des combats, la 1ère Guerre Mondiale a de fortes répercussions en Cerdagne. La mobilisation et la désertion entraînent une cruelle absence de travailleurs masculins d’un côté. Une inflation galopante et la fuite des produits de première nécessité vers une France qui manque de tout compliquent la vie de la classe ouvrière catalane qui commence à trouver des charmes à la Révolution. Tout cela dans une Catalogne qui rêve d’autonomie d’une part mais redoute d’être débordée par la base comme va l’être Kerensky à Moscou.
 
La campagne oubliée du Sud tunisien durant la Grande-Guerre par M. Jean-Marie Bertrand 
Dans les Pyrénées orientales, les hommes mobilisables au titre de la Territoriale (34-39 ans) intégrés au 126 RIT furent envoyés en Tunisie car jugés, en raison de leur âge, inemployables sur le Front européen. Ils vécurent une campagne très dure dans un pays difficile quand les Libyens poussés par les Allemands et les Turcs y entamèrent le djihad. Leur héroïsme lors du combat de Bir-Remtsa (25 septembre 1915) reste le symbole de leur vertu citoyenne.
 
Une famille de Cerdagne pendant la 1ère Guerre Mondiale par M. François Déliot
Des millions de lettres ont été échangées au cours de la 1ère Guerre Mondiale. La correspondance de deux familles cerdanes unies par le mariage entre Gracieuse Puig de Latour de Carol et Jacques Coll de Palau de Cerdagne nous livre un témoignage sur les relations entre les combattants et leurs proches. Si les soldats au front évoquent la tragédie de leur quotidien, ils manifestent surtout leur inquiétude pour ceux restés au pays. Les hommes partis, les femmes doivent dès lors entretenir les relations familiales, la ferme et le foyer.
Haut de page