Bienvenue sur le site officiel de Font-Romeu Odeillo Via située dans les Pyrénées Orientales (66). 
Retrouvez toute l’information sur la commune et sur l’ensemble des services utiles aux romeufontains et à leurs visiteurs.

Premiers bilans des Mesures du radon dans l’habitat

013reunionDepuis que l’étude nationale de l’exposition au radon, un gaz inodore très toxique émanant de la décomposition des roches, a été calculée par commune et non par habitant au mètre carré, 121 communes des Pyrénées Orientales ont été classées en zone à risque significatif. Avec 100 dosimètres répartis en Cerdagne Capcir en durant l’hiver 2017/18, une première action de prévention a été menée par l’Agence Régionale de Santé Occitanie via le Contrat Local de Santé Cerdagne Capcir Haut-Conflent (signé en 2015 par les deux Communautés de communes, le Département et l’ARS). Dans ce cadre-là, il a été proposé une matinée bilan, information et échange sur la santé-environnementale à la mairie de Font-Romeu.

Devant une trentaine de présents habitants, élus et partenaires institutionnels, Jean Louis Démelin a insisté sur l’importance du maintien des structures de santé, sur le territoire et des actions engagées sur le terrain. Donatien Diulus délégué adjoint de l’Agence Régionale de Santé pour la santé environnementale a révélé que l’exposition au radon est la deuxième cause de survenue du cancer du poumon après le tabac. Gisèle Santana ingénieur d’études sanitaires de l'ARS, accompagnée par Pauline L'HORSET de l'IREPS Occitanie, a présenté les zones concernées sur les cartes de la région et du département où, contrairement à la plaine roussillonnaise les parties montagneuses sont classées en risque significatif, le bilan de la campagne de mesure du radon réalisée en Cerdagne-Capcir lors de l'hiver 2017-2018 et a exposé les informations relatives à la qualité de l'air intérieur.

Elisabeth GRAS de SOLIHA - SOLIdaires pour l'HAbitat et Claudie MACALUSO de l'Espace Info-Energie du Département des Pyrénées-Orientales ont présenté respectivement les aides possibles en matière d'amélioration de l'habitat et des informations sur la maîtrise de l'énergie et les énergies renouvelables.

Concernant le radon, une deuxième campagne de diagnostic est en cours. Cette fois 200 dosimètres ont été distribués dans le département afin de sensibiliser aux risques liés à ce gaz radioactif et à sa concentration dans l’habitat. Mieux connaitre l'exposition des populations dans des secteurs à "potentiel moyen à élevé" et accompagner les participants par des diagnostics dans les habitats pour diminuer l'exposition des occupants en est l’objectif.

Dans la première expérience 4 mesures sur 80 ont dépassé le 1er seuil de vigilance fixé à 300bq.m3 mais aucun logement n’a présenté de résultat supérieur au second seuil de 1000 bq.m3. Les valeurs mesurées dans cette deuxième étude qui a concerné les 121 communes en risque significatif semblent plus élevées d’après les premiers résultats recueillis.

012reunion 018reunion
 
Haut de page