Bienvenue sur le site officiel de Font-Romeu Odeillo Via située dans les Pyrénées Orientales (66). 
Retrouvez toute l’information sur la commune et sur l’ensemble des services utiles aux romeufontains et à leurs visiteurs.

La spécificité du train jaune non reconnue par la nouvelle convention TER Région / SNCF (2)

009juinLors de l’assemblée générale de l’association « Le Train jaune, ligne de vie », ce 8 juin à Font-Romeu, une liste impressionnante de dysfonctionnements de la SNCF a été évoquée mais la grande surprise a été l’exposé de Simone Bascoul à propos de la nouvelle convention TER qui vient d’être signée entre la Région et la SNCF qui ne contient qu’une ligne sur le train jaune ! Ainsi, les nombreux dysfonctionnements que tout le monde connaît ici vont perdurer pendant les huit prochaines années couvertes par cette convention, si rien n’est fait d’ici là...

Plus grave bien que ces dysfonctionnements ont été dénoncés par les associations dans le cadre du CESER (Conseil Economique, Social et environnemental) qui avait mission de préparer la convention TER, rien n’a été pris en compte de sorte qu’après de nombreuses années de critiques envers la SNCF les trains peuvent encore tourner à vide 7 à 9 mois de l’année tandis que l'on refuse des touristes en plein été !

L’an dernier, les commerçants ont commencé à réagir face à cela mais le préjudice augmente de mois en mois. Certains ferment pendant les grèves de la SNCF ou réduisent considérablement le personnel. Jean-Louis Démelin et Daniel Moulis, président de l’association, rappellent sans cesse les temps de gloire du Train jaune lorsque la Compagnie des chemins de fer du Midi avait mis en place le Grand Hôtel de Font-Romeu. La Compagnie ne vendait pas que du transport mais des vacances clé en main. Mieux, elle vendait du rêve. Aujourd’hui, le train jaune est devenu un cauchemar au moment de l’arrivée de la concurrence, aussi l’association a décidé de publier un Livre blanc qui expose les problèmes en même temps que les solutions.

Partout en France des trains régionaux servent de moteur économique pendant la belle saison, sauf ici en Conflent-Cerdagne ... pourquoi ? Jean-Louis Démelin en appelle aux élus locaux pour faire cesser ce climat négatif tandis que les commerçants se regroupent au sein de l’association pour exposer leur préjudice qui se chiffre en milliers d’euros. Simone Bascoul rappelle que la Région est donneur d’ordre en la matière mais il est vrai que si on ne raisonne que transport le problème est mal posé car il est bien plus large. Les usagers attendent un interlocuteur valable sensible à l’économie locale. Est-il normal que des touristes fassent la queue sur les quais en plein été pendant plus d’une heure pour avoir une place dans le train dont les capacités et cadences restent limitées ? Est-il normal qu’il n’y ait plus de train après 17 heures à Villefranche pour remonter ceux de Font-Romeu venus visiter ce patrimoine Vauban ? Est-il acceptable que personne ne puisse faire des réservations sur ce train mythique déserté par habitants locaux qui disposent de BUS à 1 € sur la même ligne ?

Tous ceux qui ont quelque chose à dire sur le train sont invités à le faire dans le livre blanc qui se présente comme un forum d’expression : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

groupe ok

La réunion s’est tenue à l’office du Tourisme en présence de : Jean-Louis Démelin, maire de Font-Romeu et président de la Communauté de Communes Pyrénées Catalanes, Simone Bascoul présidente régionale de la C.L.C.V. (Consommation, logement et cadre de vie), Monique Guérerro présidente du comité d’usagers et de représentants des commerçants de la ligne, Patrick Decroq pour Villefranche de Conflent, Luc Debroux, hôtel Carlit à Font-Romeu et Lionel Thual, La Chouette à Odeillo, Denis Eudeline Four solaire de Mont-Louis.

Haut de page