Bienvenue sur le site officiel de la ville de Font-Romeu Odeillo Via située dans les Pyrénées Orientales (66). 
Retrouvez toute l’information sur la commune et sur l’ensemble des services utiles aux romeufontains et à leurs visiteurs.

Badminton : Conventions Staps- FFBad- ligue Occitanie des collaborations gagnantes !

 
photo article 2017En 2012 le staps et la ligue signaient une première convention de partenariat pour la co- diplomation du premier niveau d’animateur fédéral. Dès 2013 ce principe était étendu avec une convention entre le STAPS et la fédération. Ceux sont dès lors les 5 niveaux des diplômes fédéraux qui sont accessibles gratuitement pour nos étudiants grâce à ces partenariats, qui prévoient que les contenus et compétences retenus par la fédération de badminton soient intégrés dans les maquettes de formation du staps. Après 5 ans de conventionnement un vrai bilan quantitatif et qualitatif peut être envisagé, notamment sur l’investissement des anciens étudiants dans le milieu du bad. Analyse à l’échelle de notre département :
 
3 ETUDIANTS STAPS AU TOP 10 DES PO
Sur le plan sportif, la finale du championnat par équipe division 1 s’est jouée en grande partie avec comme acteurs d’anciens étudiants STAPS. Et à ce jeu, c’est le club de Bages qui s’impose, celui qui était composé du plus grand nombre d’anciens étudiants ! Concrètement dans le top 10 des PO on retrouve 3 anciens étudiants STAPS, dont certains sont arrivés en première année à Font-Romeu sans avoir joué au badminton.
Sur le plan de l’encadrement, ces mêmes étudiants agissent directement dans les clubs et le comité, pour des missions allant de l’encadrement sur le terrain à du management. Leur crédibilité est rendue possible par leur carte professionnelle STAPS complétée par leurs diplômes fédéraux. Aucun doute qu’ils seront de plus en plus nombreux à travailler dans le monde du badminton puisque cette fédération enregistre des taux record de progression de licenciés.
 
 
UNE FORMATION PLURIELLE
C’est avant tout leur triple formation STAPS -ligue-club qui les rend crédibles. Le STAPS leur apporte les bases de la culture sportive, de l’analyse du mouvement, des préparations de séances et bien sûr, de la spécificité du badminton, par les heures de renforcement. Les cadres techniques de la ligue réalisent une partie des interventions ce qui est un atout indiscutable.  Les clubs complètent ce rapport théorie-pratique concrétisant leurs compétences. Ces formations plurielles leurs sont très utiles pour développer des facultés d’adaptation (notamment face à des publics variés) mais aussi pour l’ouverture d’esprit. Ramené à l’échelle de notre département, on retrouve une forte complémentarité entre le STAPS, le club local (Font-Romeu badminton) et le comité 66.
Ils deviennent dès lors de parfaits promoteurs du badminton et de la formation STAPS aussi bien par leur statut de joueur, que d’entraîneur. Indéniablement ils suscitent des vocations chez les plus jeunes, d’autant plus que leur esprit inspiré des valeurs sportives et universitaires est un atout qui séduit de plus en plus.
 
LE SOUTIEN DE LA FEDERATION ET DU COMITE 66
Si ce bilan est très positif, c’est bien sur parce que des personnes l’ont rendu possible. A commencer par l’ancien président de la ligue Florent Chayet, signataire de la toute première convention avec notre STAPS. Figure historique du badminton dans les PO (créateur du 1er club, Perpignan)  il a déjà marqué de son empreinte cette collaboration et la confiance qu’il nous porte  sera certainement un atout futur puisqu’il est aujourd’hui… président de la fédération française ! Saluons aussi les efforts concrets de cette fédération pour aider les enseignants des STAPS à se former et se recycler chaque année. Le comité 66 de badminton a toujours soutenu nos projets à l’image du président actuel, Olivier Menu, qui appuie nos actions et surtout fait confiance à nos anciens étudiants pour les impliquer dans les actions du comité.
Avec les premières concrétisations d’emplois de nos étudiants, le train semble donc sur de bons rails. Rendez-vous dans 5 ans pour un nouveau bilan !
 
Pour illustrer ces propos, voici quelques exemples de trajectoires parmi les étudiants ou anciens étudiants STAPS :
Quentin SEVILLA : joueur badminton étant plus jeune. Après un arrêt, il reprend cette discipline au STAPS. Filière Management des Sports et Loisirs. Il figure aujourd’hui dans le Top 8 des PO
Eric GARRIDO: joueur compétiteur formé collectif jeune du CODEP 66, toujours compétiteur. Moniteur badminton. Il est dans le Top 3 des PO
Junior BAUDCHON : Découvre le badminton au STAPS. 6 ans après il devient compétiteur + moniteur de badminton. Il figure au Top 4 des PO
Théo TESSIER : Découvre le badminton au STAPS. Il travaille dans la filière Activités Physiques Adaptées dans l’Hérault
Geoffrey VILADOMIN: Joueur UNSS- reprend le badminton au STAPS - Il intervient ponctuellement auprès des clubs du badminton situés en Ariège.
Jeffrey PERRIN : issu du tennis de table. Il passe au badminton à son arrivée au STAPS. Actuellement fait office de Conseiller Technique Départemental dans l’Aveyron.
 
Lionel DEMBOURG,
Enseignant PRAG STAPS UFR – SEE,
Responsable pédagogique filière EM STAPS.